l_amour_est_une__le

Festival d'Avignon 2003, les intermittents sont en grève, les acteurs de jouent pas, la ville connaît une drôle d'ambiance. Odon a monté avec sa troupe "Nuit rouge", d'un certain Paul Selliès. Mathilde, une actrice qu'il a passionnément aimée, est revenue en ville à l'occasion du festival. Marie, la jeune soeur de Paul Selliès, veut assister à la représentation de la pièce de son frère, décédé depuis l'écriture...

J'avais hâte de retrouver Claudie Gallay après les Déferlantes qui m'avait tant plu. Très vite je me suis replongée dans son ambiance, même si la chaleur d'Avignon et la grisaille de la Hague n'ont pas grand chose à voir : des personnages variés, avec du caractère sans être stéréotypés, hommes torturés et adolescents engagés, femmes marquées par la vie, entre lesquels les rapports sont souvent marqués d'une grande tendresse ; et surtout ces phrases courtes, cette écriture sèche. Mais j'ai été très déçue; déjà par ce style, qui m'a finalement agacée tant je ne le trouvais plus naturel mais trop construit, avec des sentences un peu faciles ; ensuite par l'histoire elle-même et les personnages principaux que je n'ai pas trouvés sympathiques, et leurs réactions que je n'ai pas toujours comprises. C'est un roman qui se lit vite, facilement, mais je l'ai refermé en restant sur ma faim. Je lirai Seule Venise cependant pour me faire une idée plus complète de l'univers de Claudie Gallay...

2__toiles