du_bois_pour_les_cercueils

Le directeur d'une usine de transformation de bois est retrouvé mort dans l'atelier de l'usine. Deux policiers sont dépêchés sur les lieux : l'inspecteur attrape rapidement la grippe, c'est donc le jeune Bruchet qui se charge de mener l'enquête. Et très vite, il s'aperçoit que la mort n'a rien d'accidentel, surtout que le patron était universellement détesté dans l'usine...

J'ai choisi ce polar car la 4è de couverture m'avait attirée : il se passe en Franche-Comté, a été primé, avait l'air plein d'humour, bref ça promettait. Mais j'ai été un peu déçue : il est très naïf, à la fois dans l'intrigue et dans l'écriture, et les personnages sont bien peu réalistes. L'auteur ne creuse pas assez toutes les possibilités que lui offre le fait de situer son histoire dans cette région, se contentant de faire allusion à la sauccisse de morteau et au savagnin avec lequel l'inspecteur soigne sa grippe... ce livre se lit certes facilement, n'est pas désagréable mais s'oublie vite, et j'ai du mal à comprendre qu'il ait pu recevoir un tel prix.

2__toiles