aubenas

 

Florence Aubenas s’est glissée pendant 6 mois dans la peau des « précaires ». Un beau jour, elle s’installe dans une chambre à Caen et décide de chercher du travail, s’inventant une histoire (son mari, qui l’entretenait, l’a quittée) et un CV sans qualifications. Elle n’a d’autre solution que de candidater en tant que femme de ménage à quelques heures de travail ici et là. Si elle décroche un CDI, elle arrête l'expérience ; ça lui prendra 6 mois.

Elle découvre donc les "joies" des longs moments passés à Pôle emploi, au milieu de tant de gens désespérés que cette structure peine à aider, elle se rend compte de la difficulté du travail d’une femme de ménage, elle rencontre des hommes et des femmes abîmés par la vie, mais courageux, battants. Son enquête est passionnante, le livre se lit comme un roman. 

Ce qui m'a tout d'abord étonnée, c’est que personne ou presque ne l’ait reconnue, elle qui a occupé les médias si longtemps pendant son enlèvement ! Ensuite, c'est le fait qu'elle ait l'air si naïve, si surprise par la vie de ces gens. Ce qui la pousse à certains effets de mise en scène un peu superficiels (voir à ce propos l’avis de Cuné, qui n’a pas aimé ce livre), à appuyer certaines choses qui ne le méritent pas forcément. Mais il faut lui reconnaître une grande empathie envers ceux qu'elle croise, on la devine très sincère, réellement troublée par ces réalités qu'elle découvre. Son livre, expliquant le quotidien de ces travailleurs pauvres, permet de s'interroger sur ce qui a rendu cela possible, sur la situation désastreuse de Pôle emploi, mais aussi sur le comportement des gens qui "exploitent" ces travailleurs (les "dragons" du camping, par exemple). Florence Aubenas montre bien comme l'homme est un loup pour l'homme, et que même si dans les moments difficiles certains se serrent les coudes, d'autres en profitent !

Un livre intéressant, que j'aurais aimé plus poussé par moments, mais qui remplit bien sa mission d'alerter sur un des grands problèmes de notre pays à l'heure actuelle (mais cela suffit-il?).

3__toiles