mort_de_staline

Fin février 1953 : suite à une attaque, Staline reste inconscient. Très vite, les principaux dirigeants du régime se pressent à son chevet. On y rencontre ceux qui étaient bien en cour et se demandent s'ils vont le rester à la mort du chef ; ceux qui attendaient leur heure depuis longtemps et ont du mal à cacher leur joie de voir mourir le dictateur ; ceux qui s'apprêtaient à être éliminés et à qui s'offre un sursis...alors que Staline ne se réveille toujours pas, on tergiverse pour savoir quoi faire et des clans se forment. Commence alors une véritable lutte de pouvoir.

La version que proposent ici les auteurs ne se veut pas fidèle à la réalité, même si elle est un reflet assez juste je crois de ce qui s'est passé - du moins de ce qu'on en connaît. Les auteurs ont voulu "romancer" un peu l'histoire, même si elle est déjà très romanesque comme ça ! Ils montrent parfaitement bien la lutte de succession qui se met en place avant même la mort de Staline, ce qui en dit long à la fois sur le pouvoir qu'avait celui-ci et sur son image parmi les dirigeants de l'URSS. A la fin de ce tome (il doit y en avoir deux), Staline meurt et il est pleuré dans le monde entier. Mais en URSS, derrière une normalité et une unité de façade, tout se joue dans l'ombre et je pense que le second tome montrera comment Khrouchtchev parviendra à tirer son épingle du jeu pour inaugurer la déstalinisation...C'est un récit passionnant, illustré de couleurs sombres, plein de suspense, encore une belle réussite du scénariste Fabien Nury qui aime tout particulièrement se frotter à l'Histoire (voir ici) - qui le lui rend bien.

C'est la logo_BD_mercredi, à retrouver chez Mango !

3__toiles