18 mai 2010

Long spoon lane, Anne Perry

L'inspecteur Pitt, de la Special Branch, est appelé sur les lieux d'une explosion. Ce sont des anarchistes qui ont posé des bombes dans la maison d'un policier. Un homme trouve la mort. En enquêtant sur ce décès, Pitt se rend compte que le meurtre est plus complexe qu'il n'y paraît et que les anarchistes voulaient protester contre la corruption dans la police... c'est donc à un rude adversaire que s'oppose Pitt, d'autant plus que ses anciens ennemis ressurgissent (Pitt est le héros d'une série d'enquêtes avant celle-ci). C'est ma... [Lire la suite]
Posté par pincureuil à 07:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

14 mai 2010

Carrefour des nostalgies, Antoine Laurain

A sa grande surprise, François Heurtevent n'est pas réélu maire de sa ville. Ce quadragénaire, marié à une chef étoilée, perd ses repères. Désoeuvré, il fouille dans ses souvenirs : son entrée en politique, aux côtés de Derk, brillant homme politique, plusieurs fois ministre et député ; son année de terminale, avec une photo de classe retrouvée par hasard...  Je ne peux en dire plus pour ne pas dévoiler toute l'originalité de ce roman. Même si au début on ne saisit pas très bien où l'auteur veut nous... [Lire la suite]
Posté par pincureuil à 07:05 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
08 mai 2010

Orages ordinaires, William Boyd

A Londres, Adam Kindred, jeune ingénieur climatologue, est le témoin involontaire d'une scène de crime : Philip Wang, pharmacologue, est assassiné. Manque de chance, le jeune homme est accusé du meurtre. Il décide alors de se cacher. Recherché par la police mais aussi par un tueur professionnel, il doit survivre sans rien dans la ville. Il rencontre d'autres compagnons d'infortune et décide d'enquêter de son côté, pour découvrir ce qui se cache dans un dossier que Philip Wang lui a laissé... Ce livre est génial. William Boyd... [Lire la suite]
Posté par pincureuil à 07:03 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
30 avril 2010

Le remède et le poison, Dirk Wittenborn

1951 : Will Friedrich est un jeune psychologue, père de 4 enfants. Désireux de se faire un nom, il commence avec une des ses collègues de Yale une étude sur une substance apparemment magique venant de Nouvelle-Guinée :  elle serait un véritable concentré de bonheur. Il obtient des résultats particulièrement impressionnants sur le jeune Casper, adolescent boutonneux et solitaire. 1964 : Zach est le dernier enfant de Will Friedrich, né deux ans après le lancement de cette fameuse étude. Il découvre peu à peu ce qui... [Lire la suite]
Posté par pincureuil à 07:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
25 avril 2010

L'absence d'oiseaux d'eau, Emmanuelle Pagano

C'est un roman épistolaire, à ceci près qu'il ne comporte que les lettres de l'un des deux écrivains. Une femme et un homme, écrivains tous deux, décident de s'écrire des lettres, d'inventer une histoire d'amour entre eux ; un jour, l'homme ne l'aime plus, il la quitte et reprend ses lettres. On lit donc leur histoire de son point de vue à elle, avec des trous, des manques. On ne sait pas toujours ce qui est fictif, ce qui ne l'est pas, la vie et l'écriture se mêlent. C'est cette forme originale qui m'a donné... [Lire la suite]
Posté par pincureuil à 06:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
23 avril 2010

La ligne de sang, DOA

Marc est policier au SRPJ de Lyon. Il se trouve par hasard sur les lieux d'un accident : un motard, victime d'un accident, est dans le coma. Sur les lieux, Priscille, lieutenant de police, qu'il connaît déjà. L'homme sortait de chez la femme qui l'avait quitté quelques temps auparavant. Mais cette femme est introuvable... Ça commence comme un polar classique, mais ça ne l'est pas. Le personnage de Paul, le motard accidenté, apparaît complexe : il se passionne pour l'ésotérisme, avait une relation avec cette fille beaucoup plus... [Lire la suite]
Posté par pincureuil à 06:34 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

22 avril 2010

Ru, Kim Thuy

La narratrice a grandi dans une famille aisée du Vietnam ; après la prise de pouvoir par les communistes, et le début de la guerre, elle a fui avec sa famille jusqu'au Québec. Dans ce livre, elle se souvient, à travers de courts épisodes, de son enfance, de son pays, de son arrivée au Canada, elle parle de ses enfants, de sa famille, de sa vie de petite fille, de femme. Ce livre est superbe et porte très bien son titre, qui signifie "berceuse". On est emporté par la grâce de cette écriture, sa beauté, sa puissance évocatrice. En... [Lire la suite]
Posté par pincureuil à 07:39 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
20 avril 2010

Un bel avenir, Marco Videtta

Italie, 1948. Fulvio, ancien soldat fasciste, cherche à découvrir la vérité sur la mort de son frère, Lucio, en 1945. La version officielle est qu'il a été assassiné par des partisans, peu après la mort de Mussolini. Mais Fulvio, qui adorait ce grand frère promis à "un bel avenir", en doute. Il se lance donc dans une enquête qui lui fait revivre le passé... Prendre le point de vue d'un fasciste est assez original et permet de présenter sous un autre angle l'histoire compliquée de l'Italie de la seconde guerre mondiale, entre déclin... [Lire la suite]
Posté par pincureuil à 07:54 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
18 avril 2010

Une fois deux, Iris Hanika

Thomas et Senta, quadragénaires allemands, se rencontrent dans un bar. Ils ne se ressemblent pas, ont peu de points communs mais c'est le coup de foudre entre eux. Jusque là, me direz-vous, rien de très original... c'est vrai, l'histoire n'est pas originale : est-ce que ça va marcher entre eux, qui n'ont vraiment pas l'air faits pour être ensemble , ce genre de rencontre mène-t-il à quelque chose ?  Ce n'est donc pas le récit proprement dit qui est intéressant ici, mais la manière dont il est conduit : le coup de... [Lire la suite]
Posté par pincureuil à 07:38 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
07 avril 2010

Savoir-vivre, Hedi Kaddour

Londres, dans l'entre-deux guerres. Max est un journaliste français ; avec son amie Lena, il assiste à un défilé d'anciens combattants dont se dégage la figure du colonel Strether. Max s'intéresse de plus en plus à cet homme, qui a rejoint un parti fasciste. Parallèlement, on suit l'histoire de Gladys, une femme qui, après la mort prématurée de son mari, se retrouve sans ressources... Je retrouvais avec plaisir Hédi Kaddour après Waltenberg, que j'avais beaucoup aimé. Son style si caractéristique, très délié, est toujours présent ;... [Lire la suite]
Posté par pincureuil à 07:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]