polichinelle

C'est l'été à Clairvaux-les-Lacs, gros village du Jura. Lionel, étudiant traîne avec sa bande d'amis tous plus jeunes que lui.  Ils s'ennuient, se battent avec la bande du village voisin, souffrent de maux divers et variés, commettent des actes plus ou moins répréhensibles, bref ils passent le temps.

Ce pourrait être un roman très banal sur l'été d'un gorupe d'adolescents, ça ne l'est pas, surtout en raison de la langue de Pierric Bailly. Je me suis sentie un peu désarçonnée après les premières pages, mais au bout d'un moment j'y ai pris un réel plaisir, même si je n'ai pas toujours tout compris ou me suis perdue par moments. C'est du langage d'adolescent, très imagé, difficile à décrire dans un billet, c'est un style oral mais en même temps travaillé, une écriture très particulière. J'imagine que ça ne plaira pas à tout le monde, mais ça ne laisse pas indifférent. Cette histoire de jeunes désoeuvrés met le doigt sur l'inadaptation de beaucoup de ces adolescents au monde d'aujourd'hui, tout en se donnant les libertés que permet la fiction et en divertissant le lecteur. Un premier roman...prometteur !

3__toiles