05 avril 2011

Qui touche à mon corps je le tue, Valentine Goby

Un jour de 1943. Il y a Lucie, qui vient d'avorter toute seule - et pas pour la première fois - et qui se perd dans ses pensées en attendant l'expulsion du foetus ; Marie, dans sa prison, qui va être exécutée pour avoir été avorteuse, activité qu'elle a pratiquée par hasard ; et Henri, le bourreau, qui attend péniblement l'aube et le moment de l'exécution. Ce sont trois destins que mêle Valentine Goby dans ce roman. Si je n'ai rien à dire qur le style, plutpot agréable à lire, je regrette que l'istoire n'aille pas un peu plus loin... [Lire la suite]
Posté par pincureuil à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]