marie_madeleine_fourcade

Une femme chef d'un des plus importants réseaux de résistance, voici un beau sujet ! Marie-Madeleine Fourcade, issue d'un milieu bourgeois de droite, entre dans la Résistance à la suite de sa rencontre avec Georges de Loustaunau-Lacau, un militaire soucieux de la grandeur de la France, fondateur de la Cagoule militaire. Tous deux constituent un réseau, Alliance, spécialisé dans le renseignement. Ils n'aiment pas de Gaulle, travaillent avec certains membres du gouvernement de Vichy ; à la suite de l'arrestation de son mentor, Marie-Madeleine prend seule la tête d'un important réseau, devenu indépendant, qui fournit aux Anglais des renseignements cruciaux et permet notamment l'évasion du général Giraud vers l'Afrique du Nord...

Il faut saluer Michèle Cointet qui sort brillamment de l'ombre cette femme intensément courageuse mais méconnue aujourd'hui, tout en retraçant l'histoire d'un réseau que pour ma part je ne connaissais pas du tout. Il me semble que l'Histoire a surtout retenu les réseaux "politiques", dans l'action concrète, tels que Combat, Libération ou Front National, au détriment des réseaux de renseignement pourtant très actifs. Le parcours de Marie-Madeleine est extraordinaire, original aussi dans sa volonté de toujours échapper au politique, et son courage ne peut qu'impressionner. 

C'est un très beau portrait de femme ; les pages concernant l'activité précise du réseau et de ses membres sont parfois un peu ardues mais j'ai énormément appris avec cette lecture.

 

3__toiles