manazuru_74385

Depuis la disparition de son mari, Kei vit avec sa fille et sa mère, en rencontrant régulièrement Seiji, son amant. Un jour, en se promenant, elle arrive à Manazuru : ce nom est cité dans le journal intime de son mari...elle y retourne donc avec sa fille.

Ce n'est pas son scénario qui fait l'intérêt de ce roman, c'est plutôt la plongée dans les sentiments d'une femme. Elle s'interroge sur la disparition de son mari, sans avoir l'air d'en souffrir vraiment ; elle voit grandir sa fille qui s'éloigne d'elle ; elle aime son amant, mais il lui manque quelque chose. Par ailleurs, une ombre a l'air de l'accompagner partout. On devine que c'est elle même que Kei cherche.

Ce livre n'est pas désagréable à lire, loin s'en faut, mais je n'ai pu aller au bout. Cette narration discontinue, à un moment où j'ai peu de temps pour lire et fais donc des coupures fréquentes, ne m'a pas permis d'apprécier. Il faut avoir l'esprit libre pour savourer ce type de roman, où l'action est peu importante et où les sentiments priment. Je pense que c'est surement un beau livre, mais qui n'était pas pour moi, à ce moment là. Tant pis !

1__toile