lessing

Victoria est une petite fille noire - et seule : sa tante, qui l'élève depuis la mort de sa mère, est très malade. Un jour, c'est les Staveney, une famille blanche et bourgeoise, qui la récupèrent à la sortie de l'école. Cet épisode marque son destin...

Bienvenue dans un monde où les femmes noires sont toujours des mères célibataires et où la fatalité semble régner... Victoria peut-elle sortir de cette voie qui lui semble toute tracée ? Belle, intelligente, séduisante, sa vie peut-elle être différente de celle de ses amies ?

Autant je n'avais pas pu finir le Carnet d'Or, autant j'aime la Doris Lessing des récits courts, appréciée déjà avec Les grand--mères. En peu de mots, elle campe un personnage, une ambiance, des sentiments et fait toujours mouche. Pas besoin de nombreuses pages pour montrer comme ici l'implacabilité d'un destin. C'est efficace et en même temps subtil.

3__toiles