La_legende_de_nos_peres

Le père de Marcel Frémaux meurt. Son fils se rend compte qu'il n'a pas assez parlé avec lui, qu'il aurait aimé l'entendre raconter ses années de Résistance. 

Quelques années plus tard, alors qu'il est écrivain biographe, le narrateur reçoit comme client un autre résistant, qu'il avait justement croisé à l'enterrement de son père. Il commence donc à l'écouter pour écrire sa vie...

Non, ce n'est pas un énième roman sur la seconde guerre mondiale, c'est bien plus fin que ça. Comme dans Mon traître, Chalandon sait toujours aussi bien s'intéresser aux hommes. Ses personnages sonnent toujours juste, sont souvent émouvants, et portés par une écriture est sobre, fine, subtile, efficace 

C'est un réel plaisir de lire Chalandon. 

4__toiles