chemin

J’ai emprunté ce livre à la bibliothèque parce que j’ai trouvé l’idée intéressante: parler des enterrements de 6 personnages, connus ou non, et ainsi retracer avec leur vie une partie de notre histoire. C’est très bien résumé en 4è de couverture:

« Six enterrements, et c’est un demi-siècle qui ressuscite - ses utopies et ses barbaries, son cinéma et sa littérature, ses héroïsmes ou ses errements. Au carré des Indigents ou dans la cour désertée des Invalides, chaque cérémonial raconte aussi les vivants. Durant ces adieux se chuchotent enfin des aveux et se faufilent des scènes de roman: noir, politique, historique, érotique… »

Voilà donc un petit livre qui se lit très vite et, je le crains, s’oubliera très vite aussi. C’est assez original mais le style m’a parfois un peu énervée : l’auteur en fait un peu trop, prend parfois un ton trop solennel ou se perd dans des détails sans intérêt (la phrase « le bas quinze deniers de l’une a filé »…me laisse un peu perplexe). Il n’en reste pas moins que certaines évocations sont réussies ou émouvantes, particulièrement pour moi qui ai eu l’occasion de rencontrer Maurice Kriegel-Valrimont, ancien résistant et libérateur de Paris, un des défunts dont il est question ici.

Une lecture pas désagréable, mais pas marquante non plus!

2__toiles